De la grossesse aux premiers pas de votre bébé

Génétique: tout est il joué dès le 1er jour ?

Oui !

Il est difficile de déterminer à l’avance de quelle couleur seront les yeux de votre enfant. Sachez néanmoins que le gène « yeux bleus » est récessif. Cela veut dire que pour avoir les yeux bleus, il faut être porteur de deux gènes de ce type. Par conséquent, si vous avez les yeux bleus et votre conjoint aussi, votre enfant aura lui aussi les yeux bleus. En revanche avoir les yeux bruns ne signifie forcément pas que la personne est porteuse de deux gènes yeux bruns, ce gène étant dominant. Un couple aux yeux bruns peut donner naissance à un enfant aux yeux bleus s’ils sont tous les deux porteurs d’un gène récessif yeux bleus qu’ils transmettent. Le cas où un seul gène correspond à une seule caractéristique précise est un peu schématique et bien souvent la réalité est plus subtile. La couleur de la peau, par exemple, ne dépend pas d’un seul gène, c’est pourquoi il peut y avoir tant de nuances au sein d’une même famille dite «mixte ».

Eye See You

Le daltonisme est une particularité de la vision touche très majoritairement les hommes. En effet, le gène du daltonisme est porté par le chromosome sexuel X. Ce gène est récessif, les femmes qui possèdent deux chromosomes X ont la chance de le neutraliser par un gène X non porteur de l’anomalie.

LES MALADIES GÉNÉTIQUES

C’est le même fonctionnement pour les maladies héréditaires. Portées par des gènes récessifs, elles peuvent rester invisibles pendant des années jusqu’à ce qu’un hasard de la génétique mette en présence les deux gènes. La sur venue de la maladie est malheureusement imprévisible. Les couples qui ont déjà un enfant porteur d’une maladie génétique ou dont l’un des membres est atteint peuvent bénéficier d’une consultation de génétique pour évaluer les risques statistiques de la transmission de la maladie.
Tout est joué dès le premier jour et pourtant, il est impossible de prédire à quoi ressemblera votre enfant. Issu de la combinaison de milliards de gènes mélangés depuis des générations, il sera un peu de vous et un peu de son père mais aussi un peu de ses grands parents et des ascendants de ses grands-parents… Un être unique, en somme.
Vous devrez attendre l’échographie de morphologie (au cinquième mois) pour savoir si c’est une fille ou un garçon et la naissance pour savoir s’il a ou non les oreilles de son grand-père.
Mais tout est déjà joué depuis le début. L’œuf qui naît de la rencontre entre le spermatozoïde du père et l’ovocyte de la mère contient déjà toutes les informations qui feront de lui un être humain à part entière. Le programme selon lequel il va se développer mais aussi les caractéristiques physiques qu’il tient de ses parents, ses grands-parents, etc.

FILLE OU GARÇON ?

C’est le père qui détermine le sexe de son enfant. En effet, l’ovocyte, porteur du chromosome sexuel X, est fécondé par un spermatozoïde porteur du chromosome sexuel X ou Y.
Si c’est le chromosome X, votre enfant sera une fille, si c’est Y, ce sera un garçon. La moitié des spermatozoïdes émis lors d’une éjaculation est porteuse du chromosome Y, il y a donc une chance sur deux.

UNE HISTOIRE DE GÈNES

Pour les principales caractéristiques physiques, tout est histoire de gènes. La première cellule du futur enfant contient 46 chromosomes : 23 hérités de la mère et 23 hérités du père.
Ces chromosomes contiennent des gènes qui correspondent à des caractéristiques. Les chromosomes paternels et maternels s’associent par paire et les gènes équivalents font de même. De sorte, par exemple, que pour l’information couleur des cheveux », on a deux gènes. S’ils sont identiques, l’équation est simple. S’ils sont différents, c’est le gène dominant qui l’emporte, l’autre étant appelé “récessif”.

Laisser un commentaire